RÈGLE DE FAUST Nº 2 : AVEC ZÈLE TU MAINTIENDRAS TA BASE TERMINOLOGIQUE !

octobre 5th, 2020 by Christian Faust - Posted in Français

La terminologie est le principal pilier de toute traduction technique.

Les termes techniques d’un texte sont essentiels, c’est un secret de Polichinelle. Néanmoins, une enquête menée par la revue spécialisée Multilingual auprès d’entreprises actives à l’échelle internationale montre des résultats impressionnants.

80 % des problèmes sont liés à la terminologie

« 80 % des entreprises affirment que le principal problème de leurs traductions réside dans la terminologie : soit il n’y a pas de terminologie spécifique, soit elle n’est pas utilisée de manière homogène. Les glossaires existants ne sont pas systématiquement mis à jour ou ne sont pas accessibles à l’échelle de toute l’entreprise. »

Si 80 % des problèmes sont imputables à la terminologie, la solution est évidente : la terminologie doit être maintenue.

Gestion de la terminologie

Une bonne gestion de la terminologie, c’est plus facile à dire qu’à faire, car la terminologie est rarement utilisée à un seul endroit dans l’entreprise. Il n’existe pas non plus une personne unique qui en soit directement responsable.

C’est avec les meilleures intentions du monde qu’un glossaire est parfois créé, sous forme d’une feuille de calcul Excel, et partagé (ou non) au sein des différents services de l’entreprise : production, ventes, marketing, assistance à la clientèle, etc. Qui ajoute, modifie ou supprime un terme ? Quand, comment et pourquoi ? Personne ne le sait vraiment… De même que l’état de la version actuelle. On entend même parfois cette question angoissante :

« Est-ce que quelqu’un sait où se trouve le glossaire ? »

Il existe quelques prérequis fondamentaux pour une gestion efficace des traductions :

  • Un glossaire doit être créé
  • Les termes principaux sont saisis dans le glossaire (dans toutes les langues)
  • Toute personne de l’entreprise qui manipule les termes techniques peut accéder au glossaire
  • Les traducteurs ont accès au glossaire
  • Le glossaire est toujours disponible
  • Le glossaire est toujours à jour

Bien entendu, il est également intéressant de savoir qui a ajouté ou modifié un terme et pour quelle raison (historique des révisions). Ou encore, quels termes ne DOIVENT PAS être utilisés (par ex. pour des raisons de style), ou ne PEUVENT PAS être utilisés (par ex. pour des raisons de droit des brevets). Tout cela est impossible avec un fichier Excel, surtout lorsqu’on traite avec de nombreuses langues cibles. En outre, il peut également être nécessaire d’impliquer les employés du marché cible, qui maintiennent leur propre terminologie dont il convient de tenir compte.

« D’autres problèmes ? »

Bien sûr, il existe des logiciels spécialisés sophistiqués qui permettent de gérer la terminologie dans les règles de l’art. Ils ne présentent qu’un seul (?!) gros (!?) défaut (!!!) (tout comme les programmes de traduction) :

Ce sont des environnements conçus pour des linguistes formés et spécialisés. Ils doivent être installés à différents endroits de l’entreprise. Le contenu doit être conservé et récupéré de manière centralisée. Ils requièrent un investissement initial pour l’achat du logiciel, et les licences doivent être renouvelées annuellement. Une personne du service informatique doit s’occuper de la maintenance et des mises à jour. Les employés qui utiliseront le logiciel doivent être formés. (Bon, la liste des défauts s’allonge…) Et il y a d’autres points de friction…

« Alors, comment faire ? »

L’expérience passée a montré que cette solution ne fonctionne pas dans la plupart des entreprises. D’où le recours aux tableaux Excel susmentionnés (qui ne fonctionnent pas non plus !).

Heureusement, nous disposons aujourd’hui d’une solution innovante :

  • pas besoin de formation
  • aucune nécessité d’installation
  • pas de frais d’utilisation
  • pas de licence
  • aucune autre restriction

Par ailleurs, le prestataire de services de traduction et les traducteurs peuvent également se connecter facilement. Il s’agit d’une solution efficace, intégrale, qui facilite le maintien de la base terminologique dans l’ensemble de l’entreprise et la rend accessible pour le processus de traduction.

🔴  Alors, évitez 80 % de vos problèmes en gérant la terminologie de votre entreprise de façon appropriée.

La règle de Faust nº 2 – « Avec zèle tu maintiendras ta base terminologique » – est le principe fondamental qui permet de garantir la qualité et d’éviter les corrections coûteuses. Les questions de styles peuvent se discuter, mais pas les termes techniques.
Aujourd’hui, la solution est simple : des glossaires en ligne, connectés en temps réel à l’environnement de traduction, qui garantissent que la terminologie est toujours à jour et utilisée de manière homogène, sans coût ni effort supplémentaire !

🔴  Les incontournables règles de Faust vous seront révélées chaque semaine dans notre blog !

Nous ne sommes pas fans des newsletters ni des inscriptions. Avec nous, c’est vous qui décidez des actualités et des conseils que vous voulez lire, quand, et à quelle fréquence.

Alors, venez faire un petit tour par ici de temps en temps ou, encore plus facile : Suivez-nous sur LinkedIn !

À bientôt !

 

« »