RÈGLE DE FAUST Nº 6 : Intelligemment tu utiliseras la traduction automatique !

mars 15th, 2021 by Christian Faust - Posted in Français

Ne pas exploiter les progrès techniques, c’est courir le risque de se retrouver rapidement dépassé. Pourtant, nombreux sont ceux qui se montrent sceptiques ou réticents. C’est le cas par exemple avec la traduction automatique.

À ses débuts, toute technologie est susceptible de commettre des erreurs. Les circonstances imprévues entraînent des résultats inattendus et médiocres. Chaque nouveau développement requiert un certain temps et de la pratique avant de produire des résultats fiables. Il en a toujours été ainsi. Alors, à quelle étape de développement se trouve la

traduction automatique ?

Nous connaissons tous les traducteurs automatiques de Google et DeepL. Et ils nous ont souvent bien fait rire ! Mais l’époque où l’on pouvait se moquer de leurs traductions fantaisistes touche à sa fin. Les machines sont de plus en plus performantes.

Cependant, trois problèmes persistent, et ils ne seront pas résolus de sitôt :

  • Aucune garantie de l’exactitude
  • Qualité médiocre des textes techniques
  • Manque de cohérence des termes techniques

D’un autre côté, la traduction automatique présente de nombreux avantages, entre autres :

  • Les phrases simples ne posent pratiquement plus de problème
  • La rapidité de la traduction brute laisse plus de temps pour la révision
  • Les moteurs de traduction automatique neuronale apprennent continuellement

Une fois qu’on a conscience de ces faiblesses, on peut s’appuyer sur les connaissances préalables. Il suffit d’utiliser les ressources traditionnelles qui sont déjà à notre disposition :

  • Le savoir-faire d’un traducteur technique expérimenté
  • Les mémoires de traduction des textes précédemment traduits
  • Un glossaire des termes techniques spécifiques aux clients

MAeX (Post-édition)

C’est en se basant sur ces éléments que FaustTranslations a développé la solution MAeX, maintenant disponible pour dix langues. Nous proposons MAeX depuis plus de deux ans avec un succès croissant.

Un moteur de traduction neuronale professionnel est la condition préalable au bon fonctionnement d’un modèle de post-édition. Étant donné qu’une grande quantité de données est nécessaire pour le développement, MAeX ne fonctionne actuellement que pour un nombre limité de combinaisons de langues. Toutefois, les langues les plus importantes commercialement sont déjà couvertes.

Comment ça marche ?

Nos chefs de projet déterminent le moteur de traduction la plus appropriée pour la combinaison de langues et le domaine concernés. L’étape suivante consiste à générer une pré-traduction en utilisant la mémoire de traduction et le glossaire. Enfin, un traducteur spécialisé révise et édite entièrement la traduction.

Le traducteur peut identifier rapidement les parties qui peuvent être empruntées à des traductions existantes ou qui ne nécessitent que des révisions mineures, voire aucune, permettant ainsi de réduire considérablement le temps de traitement.

Ceci devient particulièrement intéressant et efficace lorsque les clients utilisent le service de manière répétée, car le stock de données spécifiques augmente constamment. La pré-traduction devient donc de plus en plus efficace ; les coûts et le temps diminuent, tandis que la qualité augmente.

Les nouveaux termes techniques sont ajoutés au glossaire au cours de la traduction, afin que la base terminologique soit à jour en permanence. Le chef de projet prend en charge les éventuelles questions et clarifications avec le client.

Alors, quel est le bilan ?

  • Un coût nettement inférieur
  • Des délais de livraison plus courts
  • Une qualité identique, voire supérieure

Les machines ne comprennent pas les blagues !

Mais attention : tous les textes ne se prêtent pas au traitement par MAeX. Par exemple, les textes de marketing et de vente ne sont en général pas de bons candidats. Le langage commercial, les allusions, les plaisanteries, l’ironie, les jeux de mots, les expressions idiomatiques, ne sont pas vraiment compatibles avec la traduction automatique. De même, les textes qui nécessitent une localisation ou une transcréation requièrent une approche différente.

Nos chefs de projet examinent chaque texte pour s’assurer qu’il peut être traité par MAeX et se feront un plaisir de vous conseiller au cas par cas.

La règle de Faust nº 6 – « Intelligemment tu utiliseras la traduction automatique » – indique clairement que vous pouvez économiser du temps et de l’argent en utilisant à bon escient la technologie disponible.

Les incontournables règles de Faust vous seront révélées chaque semaine dans notre blog !

Nous ne sommes pas fans des newsletters ni des inscriptions. Avec nous, c’est vous qui décidez des actualités et des conseils que vous voulez lire, quand, et à quelle fréquence.

Alors, venez faire un petit tour par ici de temps en temps ou, encore plus facile :
Suivez-nous sur LinkedIn !

À la prochaine !

« »