Transcréation

Dans le laboratoire de traduction

Je vous donne ici un aperçu du monde parallèle du secteur de la traduction et me livre avec vous à une analyse de la façon dont la transcréation peut être mise en oeuvre avec succès dans la pratique. Nous allons donc pousser la porte du laboratoire de traduction et observer le Dr Faust.

Qu'est-ce que la transcréation ?

Le terme « transcréation » dérive de l'association des mots anglais « translation » et « creation » et se réfère à une traduction tenant compte des différentes conditions linguistiques et culturelles et des contextes dans le pays cible. La transcréation est donc particulièrement applicable dans le secteur du marketing, ainsi que dans le domaine de la publicité. Elle empêche surtout que le texte ne « sente la traduction » et elle garantit la stricte conformité avec la culture cible.

Quelle est la différence ?

Si nous devons, par exemple, rester très proches du texte original lors de la traduction d'un contrat ou d'une documentation technique (même si cela ne sonne pas forcément bien), un site Web, une brochure ou un prospectus de vente doivent quant à eux être adaptés linguistiquement et stylistiquement au lecteur ainsi qu'à l'intention du texte.

L'importance de la culture cible est souvent sous-estimée. En effet, ce qui est crucial pour un Allemand (prenons par exemple la qualité technique d'une voiture) ne l’est pas nécessairement pour un Italien qui, lui, en apprécie plutôt l'agilité. Ainsi, l'un préfère Mercedes et l'autre Alfa Romeo.

D'où l'étonnement de certains clients : « Je ne comprends pas : nos efforts de marketing sont courronés de succès en Allemagne et sur certains marchés étrangers, alors que dans d'autres pays ils ne portent pas leurs fruits. » Pourquoi ?

Probablement parce que nous avons affaire à une « traduction » qui ne prend en compte ni les conditions culturelles, ni le contexte émotionnel. Les psychologues dans le domaine du marketing savent que les gens ne réfléchissent pas pour acheter, mais qu'ils se fient à leurs sentiments. Lorsqu'un sentiment contraire domine, le vendeur n'a aucune chance.

Qu'est-ce que la créativité a à voir avec cela ?

C'est ici que la partie créatrice entre en jeu. Bien que la précision soit essentielle dans la transcréation, il est évident que le texte en langue cible n'a souvent rien en commun avec le texte source. Du moins pas si vous comparez les mots et les phrases, mais bien dans l'intention et dans le message fondamental caché derrière le texte.

Cette tâche stimulante et passionnante des rédacteurs peut nécessiter beaucoup de temps. En tout cas, elle exige une connaissance précise du marché, des spécifications complètes du client, ainsi qu'une expérience solide et une sensibilité linguistique. Tous les traducteurs ne sont pas des rédacteurs (et inversément). 

Et que pouvez-vous faire pour mettre efficacement votre projet de transcréation en oeuvre ?

  • Dans un premier temps, vous devez sélectionner le rédacteur qui vous convient le mieux – à vous, à votre produit et à votre marché cible. Demandez à trois, quatre rédacteurs de vous soumettre des échantillons de travail et décidez-vous après examen. Les efforts déployés auront en fin de compte valu la peine. 
  • Donnez à votre rédacteur toutes les informations dont il a besoin. Appuyez-vous de préférence sur une collaboration à long terme garantissant que votre rédacteur connaisse toujours mieux votre entreprise et vos produits.
  • Mettez une personne de contact responsable à la disposition du rédacteur, qui l’aidera à clarifier des questions et lui conseillera des solutions. L'ICR est une étape supplémentaire importante qui vous assure d’atteindre votre objectif.
  • Veillez à ce que vous n'entraviez pas le processus de transcréation avec des exigences non adaptées au marché cible (en particulier des images, mais aussi des jeux de mots, de l'ironie, des blagues, etc.)
  • Enfin, il n'y a pas de solution miracle. Chaque client a des exigences et des besoins différents. Je n'ai qu'un conseil à vous donner : faites-vous conseiller !et choisissez la solution qui vous convient le mieux.

Merci de nous rester fidèles ! 

Votre Christian Faust

Suivez-nous sur Twitter : @FaustT9ns 

Partager surGoogle+LinkedIn